Imprimer

Demandez, vous recevrez !

Dans Revue du sanctuaire, Sanctuaire par René Pageau c.s.v. le 18/07/2014

Vierge de Lourdes« Dieu m’a donné ce que j’ai désiré ou plutôt il m’a fait désirer ce qu’il voulait me donner. » (Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus)

Au sanctuaire on reçoit de nombreuses demandes de prière dans des lettres, sur des billets, au téléphone, sur internet, de vive voix… On supplie, on implore, on se confie à la Vierge et à Bernadette… la foi est grande jusqu’à nous émouvoir, mais la souffrance a aussi plusieurs visages.

L’importance de la prière

Pensez-vous que le Seigneur écoute et entend nos prières? Voilà la question qui nous est posée souventes fois. Pourquoi douter? Jésus ne nous a-t-il pas dit :  « Venez à moi, vous tous qui ployez sous le fardeau et moi, je vous soulagerai. »

« Il arrive même parfois, écrit Jean Lafrance, qu’une vraie prière ne reçoive sa réponse que vingt ans plus tard, mais quand celle-ci nous arrive, nous nous rappelons que nous avons un jour supplié intensément et que Dieu nous exauce aujourd’hui. »

Jésus passe…

Quand Jésus passe dans une vie, c’est pour donner la vie et il la donne en abondance. Souvenez-vous qu’à la pêche miraculeuse, il y a eu trop de poissons, les filets se rompaient; à la multiplication des pains, il y en a eu pour rassasier la foule qui le suivait et il en est resté; aux noces de Cana, il y avait du vin en abondance pour que la joie des invités se prolonge. En effet Dieu donne et il donne en abondance.

Il nous est dit aussi dans la Parole de Dieu que Jésus a fait marcher les boiteux, voir les aveugles, entendre les sourds… Partout où il passe, encore aujourd’hui, il libère, fait renaître, relève, met en marche…

Aux noces de Cana, sans l’influence discrète de sa mère Marie, Jésus a été amené à faire son premier miracle. Se mettre à l’école de Marie, c’est apprendre et réapprendre à prier, à aimer, à espérer. C’est elle qui nous guide sur les chemins de l’amour de son Fils.

Désir et demande

Enfant en prièreDieu est là caché dans ton désir, dans ta demande, dans ta supplication, dans ta soif d’être écouté et entendu. Crois-tu vraiment que c’est l’Esprit Saint qui inspire et nourrit ton désir d’être exaucé?

« Dieu ne vient qu’à ceux qui lui demandent de venir, écrit Simone Weil, et ceux qui lui demandent souvent, longtemps, ardemment, il ne peut pas s’empêcher de descendre vers eux. »

D’autre part, Benoît XVI affirmait que :

« Dieu écoute l’homme et répond à ses demandes. Dans ce dialogue avec Dieu, nous nous comprenons nous-mêmes et nous trouvons la réponse aux interrogations les plus profondes qui habitent notre cœur. Car la Parole de Dieu ne s’oppose pas à l’homme, ne mortifie pas ses désirs authentiques, bien au contraire, elle les illumine, les purifie et les mène à leur accomplissement. Comme il est important pour notre temps de découvrir que seul Dieu répond à la soif qui est dans le cœur de tout homme. »

Chers amis du sanctuaire Notre-Dame de Lourdes de Rigaud, toutes vos demandes, vos supplications sont portées quotidiennement dans les prières des pèlerins, dans les célébrations liturgiques et la récitation du chapelet.

« Il y a une prière intérieure, disait André Daigneault, qui est sans relâche : c’est le désir. Si tu ne veux pas cesser de prier, ne cesse pas de désirer. » « Plus Dieu veut nous donner, dit saint Jean de la Croix, plus il augmente nos désirs de recevoir, jusqu’à faire le vide dans notre âme, pour nous combler ensuite de ses biens. »

Avoir confiance, désirer, c’est espérer, c’est demander, c’est supplier. « Demandez, vous recevrez,  dit Jésus,  frappez, l’on vous ouvrira, cherchez, vous trouverez ! »

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , , ,