Taïwan

La Bonne Nouvelle à Taïwan

Chapelle et résidence à Taïwan

Chapelle et résidence des Viateurs
Taïchung, Taïwan

« À Taïwan, la pastorale des Viateurs, leur travail paroissial, leur counseling impriment une couleur particulière à leur évangélisation quand ils se laissent transfigurer par le visage du Christ et questionnent plus que le Bouddha de la pagode. Couleur particulière quand l’amour dans leur cœur a plus forte résonnance que le gong du temple qui appelle à l’offrande. Couleur particulière quand le Christ de Pâques remplit seul les mains du Viateur qui ne veut d’autre partage que Lui. C’est ainsi que l’Évangile peut germer à Taïwan, à travers les fils du P. Querbes. » (P. Robert Massé, c.s.v.)

Plus de 50 ans de présence viatorienne

Élèves et professeur1953 voit l’ouverture de la fondation viatorienne à Taïchung. Au cours de ces années, les Viateurs ont surtout concentré leur action dans l’éducation des jeunes. Aujourd’hui, l’équipe des religieux est plutôt réduite.

Le supérieur de la Fondation, le P. Paul Cheng, anime des sessions spirituelles et se consacre à des activités pastorales dans le diocèse.

Le P. Guy Saint-Germain, Viateur canadien, après 40 ans d’enseignement de l’anglais, poursuit toujours le même travail, à temps partiel… Et, fait incroyable, à lui seul il a réussi à mettre au pas le département de la comptabilité, le personnel et tous les élèves de cette grande Institution scolaire… au pas de « l’informatique »!

La musique… une mystique

HarmonieSans relâche depuis plus de 30 ans, le P. Massé initie des jeunes à la musique. Son harmonie symphonique de 90 jeunes a plus d’une fois récolté des succès à la Place des Arts de Taïchung.

Voici qui le motive toujours : « En toute vérité, je ne serais plus dans le domaine musical si, dès le début, je n’avais pas entrevu, même discrètement, que cette voie pouvait ouvrir une fenêtre sur l’Infini. »

Pour ce religieux éducateur de la foi, la musique est une voix sublime qui le rend heureux et fier de partager cette mission avec tant de générations qui ont chanté avant lui la même mélodie du don de soi.

Éducateur toujours

Pierre Charbonneau150 fois, le F. Pierre Charbonneau a fait don de son sang à la Croix-Rouge taïwanaise.

Ces gestes de bon samaritain ont valu médailles, cadeaux, certificats et jusqu’à une photo aux côtés du président de la République.

S’il a dépassé l’âge de donner son sang, il reste un passionné de l’environnement.

Aidé de jeunes élèves du St. Viator High School, il recueille journaux et cartons de rebut en vue du recyclage.

Le produit généré par la vente de ces matières, comme aussi celle de la vente des timbres aux élèves défraie la scolarité de jeunes haïtiens et péruviens démunis.