Imprimer

Les Viateurs et leurs fondations à l’étranger

Enfant pauvreAu Burkina Faso, en Haïti et au Pérou, ce qui interpelle les Viateurs c’est le contexte de pauvreté, le faible niveau de l’instruction, le travail obligatoire des enfants, la marginalisation de la femme…

D’où la nécessité, pour eux, de transmettre un visage nouveau de l’Église : Église ouverte, accueillante, engagée dans la transformation du monde, à l’écoute des signes des temps, proche des plus humbles, avec une parole concrète et prophétique, en dialogue avec la culture…

Dans une lettre sur la Mission, le pape Jean-Paul II encourage l’activité missionnaire auprès de populations de cultures autres que chrétienne dont font partie le Japon et Taïwan.

Là, autant sinon plus qu’ailleurs, il faut travailler à l’engagement pour la paix, aux droits de l’homme, à la promotion de la femme et de l’enfant, à la sauvegarde de la création…