Rencontre avec les responsables de Fe y Alegria

Visite au Pérou : rencontres et démarche concertée

Du 26 juillet au 2 août, le Supérieur provincial, accompagné de l’économe provincial, s’est rendu au Pérou. Plusieurs rencontres se sont tenues pendant ce court laps de temps : rencontres individuelles des confrères, du directeur des écoles Fe y Alegria (P. Ernesto Cavassa, s.j.), de l’accompagnateur dans la démarche de discernement commu-nautaire (P. José Luis Gordillo, s.j.), de l’équipe du Centro San Viator, du responsable des comptes bancaires des CSV…

Cerfs-volants de traction

Va où le monde tournera avec toi…

Ce titre est extrait d’une chanson de Patrick Bruel évoquant les conséquences de la maladie d’Alzheimer, cette « drôle de maladie qui fait naufrager la mémoire » et qui transforme peu à peu des personnes proches en des êtres inconnus et lointains.

Si le contenu de la chanson renvoie à la souffrance et à la peine que provoque cette maladie dégénérative irréversible, le refrain cependant laisse une note empreinte de liberté, de lâcher-prise, de profond respect et qui crée un espace d’épanouissement à la personne qui en est atteinte.

Pissenlit au vent paar Oliver Hihn (unsplash.com)

Trois moments d’espérance !

Trois moments forts qui nous ont ragaillardis et renforcés dans notre bonheur d’être ensemble et de continuer à dire par nos vies que la communauté viatorienne vaut la peine. Elle inspire encore.

Dans plusieurs parties de la province, c’est l’été.

Nous vous le souhaitons reposant et régénérateur. Notre énergie retrouvée, nous pourrons contempler le monde avec un regard positif et renouvelé. Ainsi nos rêves et nos projets se concrétiseront plus facilement.

Puissent tous les Viateurs profiter de chaque rayon de soleil, de chaque brise au bord d’un lac, de chaque étoile sous une tente de camping, de chaque petit moment de rencontre entre amis ou en famille.

Au plaisir de nous retrouver à la fin de l’été !

Nestor Fils-Aimé c.s.v.

Le pèlerinage du 175e

Les anniversaires, dans une vie, sont là pour marquer une halte, un temps d’arrêt qui permet de visionner le chemin parcouru et de jeter un regard prospectif sur le bout qu’il nous reste à entreprendre.

C’est un pèlerinage qui nous ramène au point de départ de notre marche et nous projette dans l’avenir.

La célébration du 175e anniversaire de l’arrivée des trois premiers Viateurs au Canada a atteint son paroxysme ce samedi 28 mai 2022. Cette date correspondait au jour précis ou les Champagneur, Fayard et Chrétien ont foulé le sol canadien.

« Qu’ils sont beaux sur la montagne les pas de ceux qui portent la Bonne Nouvelle, qui annoncent le salut et la paix! » (Is 52, 7).

C’est dans une ambiance de communion que, tous ensemble, Viateurs religieux et associés, collaborateurs/trices et ami-e-s, nous avons vécu le pèlerinage du 175e anniversaire.

Jésus ressuscité

Quand il disait à ses amis …

Cette hymne que nous reprenons souvent durant l’office des heures au lendemain de la fête de Pâques infère quelque chose de vibrant qui nous plonge dans un bain de lumière et de joie.

La résurrection est un événement du quotidien.

Elle s’inscrit dans l’ici et maintenant de nos vies.

Chaque matin est un matin de résurrection.

Nous sommes tous les jours plongés dans le sommeil de la mort et nous nous réveillons qui au chant du coq, qui par la musique d’une alarme sonore, qui par une adaptation de notre système corporel.

« Un jour nouveau se lève, un jour reçu de toi, Père ! »

Bruno Pratte, c.s.v.

Hommage – Funérailles de Bruno Pratte, c.s.v.

Le F. Bruno a été un homme de foi, une foi profonde, vécue dans ce service quotidien des siens, de la communauté, de la vie.

Lors d’une fête organisée à l’occasion de ses cinquante ans de service à la Maison Charlebois, le F. Pierre Berthelet, supérieur local, disait :

« Homme de service, homme de communauté, homme de caractère facile, homme de foi et de prière, Bruno a su dire Dieu par sa vie. Par ses actes, il a révélé le Dieu des prévenances, le Dieu de la joie, le Dieu de la miséricorde. Par ses comportements, il a manifesté beaucoup d’amour envers sa Congrégation et envers ses frères. »