pâques

Quand il disait à ses amis …

Quand il disait à ses amis …

Cette hymne que nous reprenons souvent durant l’office des heures au lendemain de la fête de Pâques infère quelque chose de vibrant qui nous plonge dans un bain de lumière et de joie.

La résurrection est un événement du quotidien.

Elle s’inscrit dans l’ici et maintenant de nos vies.

Chaque matin est un matin de résurrection.

Nous sommes tous les jours plongés dans le sommeil de la mort et nous nous réveillons qui au chant du coq, qui par la musique d’une alarme sonore, qui par une adaptation de notre système corporel.

« Un jour nouveau se lève, un jour reçu de toi, Père ! »

En Galilée !

En Galilée !

Tandis que nous nous préparons à vivre le grand événement de la Résurrection de notre Seigneur, je viens adresser à tous les Viateurs de la province du Canada mes vœux d’une fête de Pâques extraordinaire avec le désir que le Christ ressuscité ravive notre espérance et nous comble d’une joie profonde, intérieure et extérieure.

Puisse-t-il nous brûler le cœur comme les disciples d’Emmaüs au soir de la Résurrection!

Puisse la fête de Pâques 2021 être pour nous et toute notre communauté, un moment de renaissance et de lumière!

Discerner sa présence

Discerner sa présence

Il y a une semaine, le coup d’envoi de la marche qui nous conduira à la joie de la résurrection a été donné.

Depuis un an nous vivons un long carême qui tarde encore à déboucher sur un matin de Pâques ensoleillé et exempt de toutes formes de virus.

Puisse ce temps du carême 2021 être un chemin de liberté, d’espérance et de victoire sur toutes les morts qui nous guettent. Qu’il nous achemine vers Pâques dans la joie de la présence de Celui qui donne sens et consistance à notre communauté viatorienne.

Présage d’un bel été

Présage d’un bel été

En parcourant les articles de ce présent numéro de Viateurs en Mission, on a le sentiment, voire l’intime conviction, qu’un printemps nourrit les Viatorcitos de Lima, inspire les projets des institutions scolaires viatoriennes des Gonaïves et de la Croix-des-Bouquets, donne des ailes aux jeunes Viateurs en stage diaconal, dynamise les scouts de l’Afrique de l’Ouest, consolide l’engagement missionnaire d’un jeune canadien de 78 ans à Ouagadougou et affermit les pas des novices et postulants tant au Burkina qu’en Haïti.

Serait-ce pour les Viateurs de la province du Canada le présage d’un bel été?

Jusqu’où me suivras-tu?

Jusqu’où me suivras-tu?

Au nom du Père Provincial et de tous les membres de son Conseil, je vous souhaite un temps de résurrection, c’est-à-dire de renouveau où chaque Viateur, religieux ou associé(e) saura « CHOISIR LA VIE » et entendre la supplication du Père :

« Vois : Je mets aujourd’hui devant la vie et le bonheur, la mort et le malheur, moi qui te commande aujourd’hui d’aimer le Seigneur ton Dieu, de suivre ses chemins, de garder ses commandements, ses lois et ses coutumes. Alors tu vivras, tu deviendras nombreux, et le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays où tu entres pour en prendre possession. » (Dt 30,15-16).

Jusqu’où le suivrons-nous?

Pour nous, Viateurs, qui nous engageons avec Jésus, jusqu’où le suivrons-nous sur ce chemin de vérité, d’amour et de liberté?

Jusqu’où sommes-nous prêts à dépasser nos catégories humaines pour adopter celles de Dieu « qui voit dans le secret de notre cœur »? Mt 6.

Jusqu’où sommes-nous disposés à nous rendre sur ce long chemin de Jérusalem?

Le temps est venu de déposer nos lourds manteaux d’hiver pour avancer plus facilement sur la route conduisant au ressuscité de Pâques.

Bonne poursuite en direction de Pâques!

Né pour être vivant …

Né pour être vivant …

Les personnes qui ont connu les années « disco » se souviennent de ce titre du compositeur français Patrick Hernandez qui a marqué les années 1980 et fait vibrer toute une génération : Born to be alive.

Né pour être vivant…
C’est le sens même de la résurrection du Christ. Avec Pâques, nous célébrons la renaissance, le jaillissement de la vie dans toute sa force et toute sa splendeur.

Né pour être vivant…
« Ne cherchez pas parmi les morts Celui qui est vivant » Lc 24,5