Imprimer

Cueillons les fruits de l’Amour

Dans Bulletin d'information, Viateur par Nestor Fils-Aimé c.s.v. le 20/10/2015

Le dernier message pastoral nous invitait à parcourir le jardin de l’Esprit pour y cueillir les fruits qui alimenteront notre vie communautaire et nous donneront la force pour avancer ensemble. Le premier fruit de l’Esprit que les Viateurs sont appelés à cueillir est celui de l’Amour.

Amour

Mot à la fois facile et difficile. Mot galvaudé, utilisé à toutes les sauces mais mot combien suprême et inépuisable.

Le plus beau texte sur l’amour est, à mon avis, celui de la première lettre de saint Paul aux Corinthiens (1 Cor 12,31-13,8). Nous y trouvons tous les ingrédients qui composent ce fruit de l’Esprit que Paul qualifie de « voie supérieure à toutes les autres ».

Amour et charité

Certains peuvent soulever une objection en disant que, s’agissant du texte de Saint-Paul aux Corinthiens, certaines traductions de la Bible ne parlent pas d’amour mais de charité et qu’ailleurs la différence est faite entre amour et charité.

Précisons tout de suite que le mot « charité » est la traduction du mot latin caritas qui signifie d’abord cherté mais aussi amour. Dans le Nouveau testament la traduction latine (la Vulgate) de St-Jérôme rend d’ailleurs le mot grec agapè dont la traduction française est « amour » par « caritas ».

Et dans l’Ancien Testament, de nombreuses fois apparaît le concept de « hesed » qui traduit dans un même ensemble : charité, bonté, amour de Dieu et du prochain. Il n’y a donc pas à se faire du souci du point de vue de la sémantique. Les termes amour et charité ne s’excluent pas mais s’équivalent.

L’amour au quotidien viatorien

Coeur sur la mainComment l’amour marque-t-il notre vie religieuse ou notre association viatorienne au quotidien?

En faisant le tour de notre vie, nous constatons combien il n’est pas facile d’aimer des personnes que nous n’avons pas choisies nous-mêmes, qui pensent parfois différemment de nous, qui ne partagent pas la même vision politique, sociale ou économique que nous, qui n’ont pas la même formation et la même culture que nous, qui sont en dehors de tous nos circuits et sont loin de nous attirer.

Nous vivons parfois les uns à côté des autres et nous passons sans nous voir parce que l’amour répond à des exigences hautement plus grandes que les simples attraits liés à l’affectivité. L’amour a des yeux. Il n’est pas aveugle comme on dit.

Aimer nos frères et nos sœurs cela demande un effort sur nous-mêmes pour laisser tomber nos préjugés et accueillir l’autre tel qu’il est, dans sa différence et son unicité. C’est un exercice qui requiert une capacité de dépassement et une lecture qui transcende les sentiments et les apparences.

Aimer, c’est…

Aimer l’autre, c’est vouloir son bien et non sa chute ou ses échecs.

Aimer nos frères et sœurs, c’est être capable de partager leurs joies et leurs peines. C’est communier à leur bien-être et à leurs souffrances.

Aimer notre communauté c’est travailler :

  • à tisser des liens avec tous nos frères et nos sœurs,
  • à bâtir des ponts,
  • à briser des murs qui se dressent entre nous,
  • à sortir de nos ornières,
  • à nous ouvrir à l’inattendu…

Donnons-nous le temps d’une promenade dans le jardin de notre cœur et osons aimer…

Une révolution commencera dans notre communauté.

Texte de Saint Paul

1 Cor 12,31-13,8

Frères,

Parmi les dons de Dieu, vous cherchez à obtenir ce qu’il y a de meilleur.
Eh bien, je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres.
J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel,
Si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.
J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.
L’amour prend patience; l’amour rend service, l’amour ne jalouse pas;
Il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil; il ne fait rien de malhonnête;
Il ne cherche pas son intérêt; il ne s’emporte pas; il n’entretient pas de rancune; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
L’amour ne passera jamais.

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , , , , , ,