Imprimer

Viateur : un témoin pour aujourd’hui

Dans Bulletin d'information, Notre mission, Viateur par Nestor Fils-Aimé c.s.v. le 22/10/2014

En célébrant la fête de notre saint Patron, nous venons communier à la source du charisme qui inspire notre marche et dynamise notre engagement à la suite du Christ. La figure de Viateur nous présente quelque chose d’inspirant et d’interpellant dans la recherche de la manière d’être témoin aujourd’hui.

Viateur

En ce 18 octobre où la Province viatorienne du Canada commémore la fête de saint Viateur, la liturgie souligne la fête de l’Apôtre Luc. Les textes qui sont proclamés consacrent l’importance de la Parole de Dieu et la force de la mission qui incombe à chaque baptisé.

Nous y trouvons trois idées maîtresses qui fondent notre appartenance viatorienne et qui donnent une ligne directrice à notre présence et à nos actions au cœur de ce monde dans lequel nous vivons. Ces trois idées s’incrustent dans le passage de l’envoi en mission tel que Luc nous le présente. Elles portent sur l’appel, la mission et l’identité de notre communauté viatorienne :

  • Un appel inclusif
  • Une mission exigeante
  • Une identité bien définie

Un appel inclusif

« Le Seigneur en désigna encore soixante-douze… ». Il augmente ainsi le nombre de disciples qu’il choisit pour sa mission. Il ne s’attarde pas à élaborer des critères de sélection. Ce qui compte pour lui, c’est la mission libératrice. « La moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux ». Il sait qu’en priant « le maître de la moisson », les critères s’harmoniseront et le travail s’accomplira sans encombre. La mission déborde donc le cercle restreint et exclusif des douze apôtres ou des premiers disciples qui se sont mis à la suite de Jésus. Elle devient plus large et transcende les limites du temps, de l’espace et des individus qui l’accomplissent.

Ne retrouvons-nous pas là l’intuition du P. Querbes qui fonda une association de catéchistes destinés à l’évangélisation? Il voulait d’abord et avant tout « annoncer Jésus-Christ et son évangile » et ce, avec les moyens et dans les conditions de son temps.

Associés

Notre mission viatorienne aujourd’hui rejoint des horizons divers et elle est portée par des acteurs et des actrices qui débordent les frontières des couvents.

L’engagement de neuf Viateurs associés dans les prochaines minutes traduit cette inclusion de la mission et nous met au diapason de l’enseignement de Jésus qui nous envoie tous et toutes en mission.

Une mission exigeante

Cette mission que le Christ nous confie n’a rien d’une sinécure. Elle nous met en état d’alerte constant. Elle nous désinstalle et se révèle parfois périlleuse. Elle nous demande un effort de tous les instants. Nous sommes envoyés « comme des agneaux au milieu des loups ».

Dans certaines parties de notre monde, particulièrement dans les sociétés les plus riches matériellement, croire en Jésus et témoigner de sa présence dans nos vies deviennent un défi au quotidien. Certains proclament la mort même de Dieu et de la foi en Lui; d’autres souhaitent édifier un monde sans Lui et parfois contre Lui. Bon nombre d’individus ont perdu leurs repères.

Être Viateur, c’est faire le pari « d’oser dire notre joie de vivre et d’être témoins de l’évangile du Christ ».

Ce pari est possible si nous sommes capables de nous trouver bien ensemble et si nous sommes en mesure de présenter au monde le visage d’une communauté debout et qui s’engage auprès des personnes les plus nécessiteuses et les plus négligées de notre monde.

En fêtant saint Viateur, nous prenons conscience que notre mission nous envoie aux carrefours où la vie se joue et où la dignité humaine est compromise. Voilà ce qui fait l’unité de notre famille et colore notre identité viatorienne.

Une identité bien définie

Le Christ assigne une mission bien définie aux disciples qu’il a choisis. Cette mission qui est la nôtre comme Viateurs revêt quatre dimensions bien déterminées qui peuvent colorer notre projet de vie. Elle nous appelle à être :

  • Des porteurs de paix
  • Des témoins au cœur du monde
  • Des guérisseurs
  • Des annonciateurs du règne de Dieu

Viateurs, porteurs de paix, c’est travailler à l’unité et à l’entente entre tous et toutes dans notre communauté. C’est favoriser l’ouverture et l’accueil et marcher dans la confiance.

Viateurs, témoins au cœur du monde, c’est imprimer dans nos attitudes et nos façons de faire ce qui est notre marque de commerce : joie, accueil, esprit de famille, simplicité et ouverture…

Viateurs qui sont des guérisseurs, c’est porter au monde cette parole d’amour qui relève et donne le goût de vivre. C’est prendre le parti des personnes qui sont blessées et qui attendent une parole d’encouragement. C’est se comporter non en juges qui condamnent et punissent mais en frères et sœurs qui écoutent et aident à grandir.

Viateurs, annonciateurs et annonciatrices du règne de Dieu, c’est dire au monde que Dieu ne vieillit ni ne se dénature mais qu’Il demeure le Père d’amour qui vient au devant de nos besoins et qui ne désespère d’aucun d’entre nous.

En cette année 2014 où débutera l’année dédiée à la Vie consacrée, puissions-nous être conscients que le Christ continue d’appeler et d’envoyer en mission des personnes de tous les milieux et de tous les états de vie.

Nous clôturons l’année centenaire de la construction de cette belle église de Saint-Viateur d’Outremont.

Que le Seigneur continue de répandre sa grâce en abondance sur toute la communauté chrétienne qui L’adore et Le prie en ce lieu si magnifique.

Que le Seigneur demeure notre joie et qu’Il soit toujours dans nos vies. Amen.

Bonne Saint-Viateur à tous et à toutes.

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , ,