Imprimer

La Communauté Ignace-Bourget

Dans Mission, Viateur, Viateurs en mission par Valmont Parent c.s.v. le 15/01/2014

Communauté Ignace-BourgetDepuis un certain temps, vous avez entendu parler d’un nouveau projet dans la province du Canada.

Ce projet a fait ces premiers pas, et petit à petit, il a pris forme.

Si bien qu’à présent, il n’est plus dans l’ordre d’un projet, mais bien d’une réalité, il a même un nom : « Communauté Ignace-Bourget ».

L’équipe est en place depuis le début septembre dernier. Elle est composée de deux confrères haïtiens, les Frères Pierre-Richard Bellande et Évens Bellerive, étudiants en théologie à l’Institut théologique de Montréal, Le Frère Valmont Parent, à titre d’économe et enfin, le Père Lindbergh Mondésir, supérieur local de la nouvelle communauté.

Ce projet est né afin de collaborer à la poursuite de la mission des Viateurs au Canada en marchant dans les pas de ceux et celles qui sont déjà au cœur de l’action et de la mission viatorienne.

Pour le moment, la Communauté Ignace Bourget loge à la Communauté Louis-Querbes, au 450, avenue Querbes, à Outremont. Depuis quelques temps, nous sommes en recherche d’une résidence à Montréal qui répondra à nos besoins en espace physique et aussi en vue de différents engagements dans le milieu, surtout au niveau de la pastorale, de la catéchèse, de l’animation de mouvements de jeunes, etc.

Nous sommes aussi à pied-d’œuvre afin de construire ensemble notre communauté, de connaître les réalités culturelles, sociales et spirituelles du Québec. Nous cherchons à les connaître afin de mieux répondre aux appels qui nous parviennent de notre Communauté, de notre Église et de la société québécoise.

Certains se diront peut-être que c’est une communauté à majorité haïtienne. C’est vrai, du moins pour le moment. Mais, éventuellement, viendront se joindre à nous d’autres confrères de tout horizon pour appuyer ce projet missionnaire en terre canadienne. Car les confrères impliqués dans cette nouvelle communauté s’inscrivent dans une implication à long terme, d’où l’appellation, sans prétention, de « missionnaires en terre canadienne ».

Merci au conseil provincial d’avoir mis sur pied ce projet. Merci également à tous nos frères et sœurs VIATEURS, qui accueillent cette nouvelle réalité dans nos rangs. Avec votre soutien, nous ferons notre possible pour répondre à l’urgence du moment, à savoir la poursuite et l’intensification de notre mission commune en terre canadienne et à l’étranger.

Mots-clés :