Imprimer

Alléluia! Le Christ est Ressuscité

Dans Échos des Viateurs d'Haïti, Haïti, Viateur par Altidor Jean Baptiste c.s.v. le 23/04/2014

Libération intérieure et disponibilité

Altidor Jean Bapiste, c.s.v.

Frère Altidor Jean Baptiste, c.s.v.

Le carême a duré 40 jours, signifiant à la fois le passage des Hébreux vers la Terre promise, les 40 jours de Jésus au désert… Le chiffre 40 correspondait à l’époque de Jésus à la durée moyenne d’une vie humaine. Ceci pour nous dire que la dimension spirituelle de ce temps liturgique devait être vécue toute notre vie.

Ces 40 jours de carême sont marqués par un effort de libération intérieure et de disponibilité nous rendant accessibles à la réalité de la Résurrection du Christ. En fêtant la Résurrection du Christ, les chrétiens célèbrent la vie éternelle qui leur est donnée par le Père.

Rechercher et reconnaître la présence du Ressuscité

Au printemps, la vie rejaillit dans la nature : l’herbe reverdit, les fleurs apparaissent et les arbres retrouvent leurs feuilles. Ainsi, pour nous, la fête de Pâques nous replonge dans un bain de Vie, celui du baptême. En effet c’est un sacrement qui est directement lié à la mort et à la Résurrection du Christ.

Notre vie est alors éclairée d’une lumière nouvelle, celle de Jésus qui est avec nous pour toujours. C’est pourquoi le cierge pascal, symbole de la présence du Christ, brillera du dimanche de Pâques à celui de la Pentecôte. La dimension spirituelle de la fête de Pâques doit être vécue durant notre vie. C’est un temps où les chrétiens sont invités à rechercher et à reconnaître la présence du Christ vivant dans notre monde aujourd’hui. C’est aussi une période favorable pour reconnaître la présence du Ressuscité marchant avec nous sur la route de notre vie : « Or, comme ils parlaient et discutaient ensemble, Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux » (Lc 24, 15).

Nous pouvons aussi reconnaître la présence du Ressuscité dans tous les actes de générosité et de service : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40). Cette Bonne Nouvelle de la Résurrection du Christ est si grande que nous ne pouvons pas la garder pour nous : comme les disciples de Jésus, nous sommes appelés à l’annoncer.

Viateurs d’Haïti sur les pas des premiers chrétiens

Dans le livre des Actes des Apôtres que nous lisons au temps pascal, nous découvrirons comment les premières communautés chrétiennes ont été missionnaires. C’est pour cela que de nombreux Viateurs d’Haïti continuent cette mission sur les pas des premiers chrétiens là où ils sont pour annoncer un Christ ressuscité à leur manière.

Beaucoup d’entre eux s’engagent dans la pastorale auprès des jeunes du pays dans des mouvements comme le SPV, le NAC et d’autres activités. Ils ont la joie de partager avec vous, chers lecteurs, leur expérience et les activités qu’ils ont réalisées.

Ce numéro est une occasion pour les Viateurs de la Fondation d’Haïti de partager avec vous les dernières activités réalisées dans la communauté. C’est une occasion également pour des associés (es) de partager avec vous leurs expériences comme Viateurs associé (e)s, ils le feront comme les premiers chrétiens avaient fait pour annoncer la Bonne Nouvelle.

Chers confrères et consœurs Viateurs je vous souhaite bonne lecture! Que la lumière de la Résurrection du Seigneur vous illumine et vous guide sur les pas des premiers chrétiens. Bonne fête de Pâques et tenez bon!

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , ,