Imprimer

Bienheureux les humbles !

Dans Courrier Querbes, Profil historique, Viateur par Bruno Hébert c.s.v. le 23/04/2014

Saint ViateurViateur, le choix de Querbes

Le P. Querbes, dans ses écrits, parle peu de saint Viateur. C’est comme si l’affaire était classée dans son esprit une fois pour toutes.

Certes, il aurait pu proposer à ses religieux un modèle plus prestigieux : saint Irénée, par exemple, évêque de Lyon et docteur de l’Église, ou saint Louis de Gonzague, Jésuite.

Non, il a choisi un humble lecteur qui a vécu toute sa vie à l’ombre de son évêque.

Viateur, un modèle qui stimule

On trouvera peut-être que le contenu historique du IVe siècle est plutôt mince et que la vie de notre saint patron pourrait être plus détaillée. Mais la tâche de l’historien est une chose et la démarche de l’homme d’action en quête de modèles à imiter en est une autre.

L’historiographe cherche à établir la vérité sur ce qui s’est passé, tandis que l’homme d’action, voulant se donner du cœur à l’ouvrage, s’intéresse au pouvoir évocateur de l’image. Certes, la biographie de saint Viateur pourrait être plus étoffée, mais il reste que l’image proposée est parlante et ne laisse pas indifférent.

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : ,