Imprimer

Complexe Éducatif Saint-Viateur (CESAVI)

Dans Échos des Viateurs d'Haïti, Haïti par Joseph Soirélus c.s.v. le 30/04/2014

Le projet CESAVI

Complexe Éducatif Saint-ViateurLe projet d’une école communautaire de qualité dans la Plaine du Cul-de-sac est une idée très moderne du P. André Paul GARRAUD, ancien supérieur des Clercs de Saint-Viateur d’Haïti.

Ayant constaté le déplacement des gens, après le tremblement de terre vers la Plaine, le Père supérieur, alors président de la CHR, a eu l’idée de créer un centre dans lequel l’éducation de base, l’école fondamentale, l’école secondaire, l’école professionnelle, l’entrepreunariat et le microcrédit marcheraient de pair.

Pendant la construction même, jeunes et parents sinistrés, trouveraient une activité génératrice de revenus. Aussi le centre, une fois fonctionnel, lancerait des activités regroupant les diplômés pour la création de petites entreprises. Un projet donc novateur et approprié au contexte qui a bénéficié, par le truchement de FERE-CECA, un organisme espagnol, du financement de la part du Gouvernement espagnol.

Du projet à la concrétisation

Toutefois, le projet n’a pu se réaliser dans les délais fixés à cause du problème foncier au niveau de la plaine. De Canaan, le projet a donc atterri à Chambrun. Entre temps aussi, le coût des matériaux a augmenté.

Finalement, nous sommes sortis avec les 24 salles de classes et le terrain non encore aménagés, les salles nécessaires et la résidence des confrères CSV non encore construites. Même les équipements pour l’école professionnelle ne sont pas encore achetés faute de fonds.

De la concrétisation à la mise en oeuvre

Les Clercs de Saint-Viateur ont toujours eu le rêve de posséder une école à Port-au-Prince, du moins au cœur de Port-au-Prince. L’Esprit a voulu que ce rêve se concrétise en banlieue, à Croix-des-Bouquets de préférence. Ainsi nous avons notre école! Non encore terminée mais avec une forme assez complète pour nous permettre de rêver son lancement en septembre prochain.

Une parenthèse

Nous allons certes parler du lancement, mais disons avant, que nous sommes une communauté a réalisé et transformé en réalité les rêves les plus difficiles en éducation. De fait, nous avons pris en 1968, la direction du Collège Immaculée Conception (CIC) des Gonaïves, avec une maison de 4 pièces.

Aujourd’hui, nous avons une école de deux pavillons en plus de cette petite maison blanche avec un effectif de plus de 650 élèves. Et plus encore, elle a été désignée comme la meilleure école du département en 2006. Nous avons pris le Centre Saint-François d’Assise de Grand-Goâve au niveau du fondamental, avec un seul pavillon et sans espace pour l’administration et en moins de 10 ans, nous y accueillons près de 600 élèves dans deux pavillons, une bibliothèque, une cafétéria, une salle informatique, une librairie, une salle des professeurs et un local pour l’administration.

Nous avons eu la gestion de l’Institution Marie Rose Durocher, aujourd’hui devenue Institution Mixte Saint-Viateur avec deux nouveaux pavillons et une allure toute fière et inspiratrice d’avenir pour la population des Gonaïves. Nous nous arrêtons à ces exemples.

Le lancement

Nous lancerons, outre la section classique, quatre (4) filières au cours de la prochaine année académique. Au niveau du tourisme, nous aurons une école hôtelière qui formera nos jeunes sur deux (2) ans; au niveau de l’agriculture, nous formerons nos jeunes en production animale ou végétale.

En construction, toujours sur la même durée, nous formerons les jeunes en plomberie/électricité et construction bâtiment. Pour la filière technologique, nous aurons trois (3) options : le dépannage d’ordinateurs, le réseau et l’infographie.

Remerciements

Le Comité de lancement du Complexe Éducatif Saint-Viateur (CL-CESAVI), nommé en septembre dernier est composé du F. Joseph SOIRÉLUS, président; P. Jean-Yves MÉDIDOR futur directeur, de F. Robney BRUNOT et des associés Christophe PRÉSUMÉ et Léger ROMAIN.

Comité de lancement CESAVI

F. Brunot, M. Présumé, P. Médidor et le F. Soirélus

Nous nous sommes entourés de plusieurs compétences pour la poursuite de notre travail de mise sur pied du complexe avec tout l’espoir que le projet charrie. D’abord, le F. Lucien RIVEST, csv, assistant du supérieur de la Fondation a participé à nos premières rencontres pour nous éclairer sur le projet initial. Ensuite, le P. Behn-Daunais CHERENFANT, supérieur de la Fondation n’a cessé de nous motiver et de nous ramener à l’essentiel du projet.

D’un autre côté, l’Ingénieur Jean Mestguer LAURAIN a réalisé, avec son équipe, le projet et les curricula du programme de formation en agriculture. Monsieur Léger ROMAIN a contacté le jeune et dynamique Peterson BEAUVAIS pour l’élaboration du programme de formation en informatique. La jardinière, Kerby JOSEPH travaille à l’édification de la section préscolaire.

Toute cette équipe qui travaille dans l’ombre, nous le savons, un beau jour sortira au grand jour pour contempler les résultats de son dur labeur. Et la Communauté des Clercs de Saint-Viateur lui donne la garantie qu’elle en récoltera les fruits!

Les inscriptions

L’étape cruciale c’est celle des inscriptions des élèves et des étudiants. Chacun de nous à partir d’aujourd’hui est responsable de cet aspect. Nous sommes invités à intéresser les jeunes du milieu à faire choix de CESAVI. Non seulement pour la contenance du projet mais aussi pour donner espoir à cette zone. C’est une zone en construction, surtout avec le nouveau Village Lumane Casimir qui est tout proche.

Nous sommes sûrs que la population nous suivra et que nos alentours seront bondés de maison dans les prochaines années. De l’espoir, il y en a; nourrissons-le tout simplement!

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés :