Imprimer

Besoin urgent de missionnaires au Japon

Dans Japon, L'associé, Viateurs en mission par Gaëtan Labadie c.s.v. le 13/07/2016

Le Japon est un petit pays, au regard de sa superficie. Cependant, il compte une population de 120 millions d’habitants. C’est un pays riche, fort industrialisé, particulièrement depuis la fin de la 2e guerre mondiale. Le Japon ne compte même pas 1% de chrétiens.

Les premiers Clercs de Saint-Viateur sont arrivés au Japon en 1948. Peu de temps après notre installation dans le pays, sortait de terre une école et la communauté prenait charge d’une paroisse. Pour nous, c’était la certitude de rayonner, de favoriser et de faire connaître le Christ à nos élèves et paroissiens(es).

Missionnaires au JaponMalgré notre petit nombre comme Viateurs, et grâce à nos Viateurs associés, nous maintenons le phare, jour après jour, afin d’assurer une présence et un service de qualité. On peut dire, avec modestie, que notre école Rakusei se classe parmi les meilleures du pays.

À la paroisse Saint-Viateur de Kitashirakawa, les Viateurs y font un magnifique travail en pastorale et en accompagnement des fidèles. Le P. Serge W. Bationo assure le rôle de pasteur de cette paroisse en plus d’enseigner la religion aux jeunes élèves. En ce moment, le plus jeune confrère au collège Rakusei, Hermann Bamouni, arrivé du Burkina Faso depuis plus d’un an, étudie en langue japonaise.

Grâce à la collaboration de la province d’Espagne et de la fondation du Burkina Faso, l’espérance se maintient pour la poursuite de nos engagements en terre nippone. Nous continuons à prier afin que le Seigneur se montre toujours favorable et aussi généreux envers notre fondation.

Les évêques du Japon nous disent que plus de 70% des baptêmes sont dus aux relations que les Japonais ont avec les écoles catholiques. Une fois devenus chrétiens, la paroisse prend la relève pour continuer leur formation et maintenir leur foi bien vivante.

Au nom des missionnaires canadiens, je veux profiter de cet article afin de remercier la province d’Espagne et la fondation du Burkina Faso pour les sacrifices consentis pour nous prêter main-forte au Japon. J’espère que d’autres Fondations viendront à notre aide. Même si le pays est petit en superficie, il y a toujours de la place pour vous accueillir et le travail ne manque pas.

N’oublions pas que les derniers mots de Jésus ont été : « Allez de toutes les nations, faites des disciples ».

Soyons généreux pour répondre à cet appel de Jésus. Nous vous attendons les bras ouverts.

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , ,