Debout, Viateur, resplendis !

Dans Bulletin d'information, Viateur par Nestor Fils-Aimé c.s.v. le 21/01/2018

Debout, Jérusalem, resplendis !

Tels sont les trois premiers mots du chapitre 60 du Livre du Prophète Isaïe qui a été proclamé en ce matin de rassemblement de toute notre communauté pour saluer l’arrivée du Nouvel An et nous souhaiter le meilleur pour 2018.

Debout, Jérusalem, resplendis !

Cœurs resplendissantsLe prophète utilise le symbolisme de la lumière pour soutenir le courage de son peuple et annoncer l’éclatante renaissance de Jérusalem.

Cet appel du prophète trouve écho dans notre communauté en cette année querbésienne et du 30e Chapitre général de notre Congrégation viatorienne où nous sommes conviés à nous lever, à prendre notre grabat et à marcher vers l’avenir.

Oui, nous pouvons remplacer Jérusalem par chacun de nos prénoms ou tout simplement par ce qui fait notre essence : Viateur.

Debout, Viateur, resplendis !

Avec toutes les richesses de notre communauté.
Ces frères et soeurs que le Seigneur a mis sur nos chemins.
Ces dons précieux qui nous rendent témoins et hérauts de la bonne Nouvelle de Jésus-Christ.
Cette fidélité même au coeur de la tourmente et des tempêtes.

Debout, Viateur, resplendis !

Avec toutes les fragilités de notre communauté.
Le poids de l’âge et de la maladie qui nous ralentit.
Le fardeau des errements du passé et des souffrances occasionnées qui nous pèse.
La stigmatisation et le lynchage dont nous sommes parfois victimes.

Debout, Viateur, resplendis !

Louis QuerbesAvec les rêves et les espérances de notre communauté.
D’avancer avec le charisme de notre fondateur dans l’aujourd’hui de notre histoire.
De bâtir une communauté décloisonnée et ouverte sur le monde.
De demeurer phare même dans la nuit la plus profonde.

À chacune et à chacun de nous, à notre communauté, je souhaite :

  • de nous laisser conduire par l’Étoile qui mène à l’amour et à la paix véritables;
  • de savoir nous taire pour nous mettre à l’écoute du vent et saisir sa mélodie;
  • de nous fixer sur ce qui rapproche les gens et non ce qui les divise;
  • d’être des ponts qui unissent des rives éloignées et non des murs opaques qui relèguent les autres à
    leur solitude;
  • de nous engager résolument sur le chemin du renouveau tant personnel que communautaire.

Je vous souhaite de « rester debout et vivants ».

Je vous souhaite de « vivre assez longtemps pour voir demain » (Live to see another day) comme le chantent les Bee Gees dans leur mythique « Stayin’ Alive ».

Assez longtemps… pour aimer, pardonner, célébrer et par-dessus tout, construire ensemble la communauté de demain.

Bonne année à tous et à toutes.

Nestor Fils-Aimé,
CSV Supérieur provincial

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,