Imprimer

La Saint-Viateur 2016

Dans Bulletin d'information, Mission, Viateur par Nestor Fils-Aimé c.s.v. le 02/11/2016

Les textes de la Parole de Dieu qui nous sont adressés en cette fête de la saint-Viateur viennent nous redire le sens de notre Mission et le fondement de ce que nous sommes ensemble comme Viateurs.

Viateur et enfantsViateur a été missionnaire. En son temps, il a jeté les filets :

  • En acceptant de se mettre au service de l’Église.
  • En proclamant la Parole de vie, parole libératrice qui remet l’homme et la femme sur pied.
  • En enseignant la doctrine chrétienne qui établit que Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie.

C’est à cette mission que Madame Monique Lavallée va aujourd’hui renouveler son engagement.

À cette mission, Lorraine et Normand se sont engagés il y a vingt-cinq ans.

À cette mission, Viateurs religieux, nous nous sommes engagés le jour de notre profession religieuse dans la congrégation des Clercs de Saint-Viateur.

À cette mission, Viateurs associés, vous avez répondu lors de votre premier engagement dans la communauté viatorienne.

À cette mission, nous sommes tous et toutes appelés encore aujourd’hui comme Viateurs.

Saint Paul à Timothée définit la tâche d’évangélisation qui incombe à tout baptisé à la suite du Christ : « Proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps, dénonce le mal, fais des reproches, encourage… »

C’est tout un programme pour nous, Viateurs. C’est un défi qui demande une grande force de conviction et un courage à toute épreuve pour affronter les vents contraires. La route des disciples n’est jamais sans obstacles et accidents. Pourtant c’est là que le Seigneur nous convie et nous attend. Notre communauté devra encore se frayer un chemin et se maintenir dans la course pour atteindre la ligne finale.

L’évangile de l’envoi en mission des disciples s’adresse à nous. C’est bien l’appel que je vous ai lancé en cette année 2016-2017 dans mon message pastoral. Nous sommes invités à « avancer au large et à oser jeter les filets ». Dans la plus grande incertitude. À un moment ténébreux.

Nous vivons un phénomène d’affirmation identitaire qui nous questionne sur la manière dont nous nous présentons, sur ce que nous disons de nous.

Comment pouvons-nous faire des disciples si nous ne croyons pas en nous-mêmes, si nous avons peur de nous révéler? « Allez! De toutes les nations faites des disciples… »

Cette parole de Jésus au jour de l’ascension fait écho à celle adressée à des pêcheurs du Lac de Tibériade : « Avance au large, (Simon) et, (avec tes camarades), jetez les filets ».

L’invitation à la mission nous est lancée quotidiennement :

  • quand des gens désabusés, découragés se présentent à nous et ont besoin d’une parole de réconfort;
  • quand des jeunes ne savent pas que faire de leur vie et ont besoin d’orientation;
  • quand des gens arrivant de l’étranger et des immigrants, passent ou vivent à côté de nous;
  • quand des personnes malmenées par l’existence ont perdu le goût de vivre;
  • quand des gens souffrent dans leur corps ou dans leur âme et cherchent des voies de guérison.

Dans la vie de chaque Viateur, nous sommes invités à être disciples en faisant face à des réalités nouvelles qui questionnent notre foi et nous forcent à poser des gestes qui vont parfois à l’encontre de la pensée véhiculée autour de nous.

Les Viateurs d’aujourd’hui sont des êtres de compassion, de douceur et de tendresse. La Parole de Jésus résonne dans le cœur de chacun et chacune d’entre nous. Nous avons à y répondre quotidiennement. Nous avons à jeter les filets, à proclamer la Parole à temps et à contretemps, à nous engager à faire des disciples dans tous nos milieux et quel que soit notre engagement.

Une même réponse est attendue de chaque Viateur! Une même profession de foi au Christ qui marche-avec-nous est nécessaire pour nous engager dans la mission.

De chacun et chacune d’entre nous doit sortir cet acte d’abandon et de confiance : « Voici que je viens, Seigneur, pour faire ta volonté. » Amen !

Nestor Fils-Aimé, c.s.v.
Supérieur provincial
Homélie du 22 octobre 2016

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , , , , , , , ,