Imprimer

Ma biographie, mon autobiographie

Dans Bulletin d'information, Viateur par Yvon Rolland c.s.v. le 25/02/2016

À mes frères aînés,

Plume et papierJe vous invite instamment mes frères, pendant que vous en avez le temps, l’opportunité, le loisir, et que la mémoire ne vous fasse pas trop défaut, à mettre par écrit les grandes lignes de votre parcours de vie, « à mettre en valeur les retailles de temps »1 vécues comme des moments de grâces, des bénédictions reçues; à repérer les grâces qui vous ont marqué au cœur de votre vie, celles qui ont fait ce que vous êtes aujourd’hui, ces « envahissements de tout l’être qui nous arrivent la plupart du temps sans avertissement, … ; ces venues de Dieu que nous saisissons quelquefois sur-le-champ ou qui, le plus souvent, dorment en nous durant des semaines, des mois, des années, et que, subitement, nous découvrons.

Alors nous comprenons très clairement. Nous voyons un signe, un appel de Dieu, un appel qui transforme vraiment nos vies. Chacun de nous, s’il s’arrête un peu, peut découvrir ces irruptions du Seigneur dans sa vie. Chacun peut nommer ses grâces. Ça peut être une lecture, une personne, une rencontre, un engagement. L’important, c’est de les accueillir, comme une touche divine, en soi, de les garder et de les faire éclater. »2

C’est une autre façon de faire écho à la Parole, de transmettre un héritage reçu, d’être fécond, de se garder en état de service, de vivre la mission qui nous est confiée.

D’une façon plus pragmatique, bientôt, les quelques confrères qui acceptent encore d’écrire les biographies des confrères décédés ne suffiront plus à la tâche pour rendre ce précieux service communautaire. Vos quelques lignes déjà tracées aideront à faciliter le travail et à parfaire ce témoignage à laisser à la postérité.

Ne dites pas non trop vite! Prenez le temps d’y penser sérieusement.

En plus de bénéficier d’une plongée au cœur de votre réalité, d’en tirer un bénéfice certain sur le plan personnel et spirituel, vous nous rendrez un précieux service.

Merci d’y prêter attention et considération.

J’en profite pour remercier, au nom de la communauté, ceux qui, si généreusement déjà, prêtent leur plume ou leur clavier pour nous livrer ces plages de vie pour le bénéfice et l’édification de tous et toutes.

Vous aimerez peut-être lire :

  1. Robert Lebel, Réflexions en pointes folles.
  2. Mgr Paul-Émile Charbonneau, Mettre le feu sur la terre.

Mots-clés : , , , , , ,