Mission

Notre charisme nous oriente vers l’éducation, la formation catéchétique des jeunes et des adultes ainsi que la célébration de la foi par la liturgie.

La mission des Viateurs s’articule autour de l’éducation : formation humaine, intellectuelle et spirituelle.

Nos actions éducatives et nos engagements pastoraux auprès des jeunes ou des adultes privilégient l’accompagnement des personnes.

Être disciple-missionaire

Être disciple-missionaire

Un parcours de formation de la foi des laïcs; un parcours qui appelle à vivre sa vocation baptismale en devenant disciple-missionnaire dans la vie quotidienne. La formation vise donc à la formation de disciples missionnaires. Si je persiste dans cette animation, c’est d’abord parce que cela me plaît mais aussi parce que les personnes ressources dans le domaine sont une denrée rare.

Le Service catéchétique viatorien est-il encore pertinent ?

Le Service catéchétique viatorien est-il encore pertinent ?

Pour faire court, on dit aujourd’hui : catéchèse et liturgie. Ce serait la grande finalité missionnaire des Viateurs. « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Or comment l’invoquer sans avoir cru en lui? Et comment croire sans l’avoir entendu? Et comment l’entendre si personne ne le proclame? » (Rm 10:13-14).

Burkina Faso

Burkina Faso

La vie dans la mission viatorienne au Burkina Faso réfère à un bel horizon. La Fondation est en pleine vitalité. À l’instar du Baobab qui s’incruste fermement dans la terre africaine, les Viateurs enracinent avec fierté le charisme viatorien dans ce pays, convaincus que notre mission est plus que pertinente pour l’avenir du Burkina Faso.

La fondation viatorienne du Pérou

La fondation viatorienne du Pérou

Le 22 janvier 1959, un communiqué de la province viatorienne de Joliette informe que le discrétoire provincial « accepte de fonder une mission à Cerro Alegre au Pérou ». Le 22 mai de la même année, le P. Hervé Gouger, supérieur provincial annonce que trois religieux (FF. Arthur Sylvestre et Julien Tellier, P. Jean Tremblay) partiront pour le Pérou.

Nouvelles formes de vie consacrée

Nouvelles formes de vie consacrée

Il y a une trentaine d’années, on parlait de communautés nouvelles. Le vocabulaire a évolué. On parle maintenant de « nouvelles formes de vie consacrée » et l’Annuaire pontifical recense ces nouvelles formes de vie consacrée sous le titre « autres formes de vie consacrée » puisqu’elles ne sont plus tout à fait nouvelles et qu’elles ont été reconnues et approuvées par le Saint-Siège. (…)