Imprimer

Des nouvelles du noviciat au Burkina Faso

Dans Burkina Faso, Viateurs en mission par Julien Rainville c.s.v. le 24/11/2015

Les novices

Novices Burkina FasoLa Congrégation des CSV compte trois nouveaux novices au Burkina Faso depuis le 30 août dernier :

  • Benjamin Kone vient de notre paroisse Saint-Viateur de Banfora
  • Camille Zongo est natif de la région de Koudougou, mais sa famille réside présentement en Côte d’Ivoire.
  • Venceslas Traoré nous arrive des environs de Nouna, proche de la frontière du Mali.

Tous les trois viennent d’avoir 23 ans et ont obtenu le Bac avant d’entreprendre le postulat.

Après presque deux mois de noviciat, la bonne humeur et la ferveur vont de pair ici. Nous venons de vivre notre première session de l’ïnternoviciat : un service mis sur pied par les supérieur(e)s majeur(e)s et qui regroupe les novices de différentes communautés féminines et masculines de la région de la capitale, Ouagadougou.

Pendant une semaine, six fois au cours de l’année, les novices et leurs accompagnateurs sont invités à réfléchir sur les sujets suivants : la connaissance de soi, la liturgie, le discernement, la gestion des conflits, la théologie de la vie religieuse, l’enracinement humain des vœux dans le contexte africain.

En plus du F. Mathieu Bard et de moi-même qui assurons différents cours, trois confrères de la résidence de Dassasgho viennent donner un coup de main : le P. Macaire (la lectio divina), le P. Jean-Marc (le Credo) et le F. Clément (l’informatique).

D’autres modules s’ajouteront au fil des mois. Deux laïcs donnent les cours de musique et d’activités sportives. Une religieuse dominicaine propose des rencontres d’appoint en français. Comme vous pouvez le constater, le noviciat est à la fois communautaire, intercommunautaire et fait même appel à des laïcs.

Je recommande notre petite communauté à vos prières. Même très éloignés de nous, vous pouvez nous apporter un soutien fraternel très important.

Camp vocationnel

Camp vocationnelAu cours de l’été s’est déroulé un camp vocationnel de cinq jours à Koubri, sur le terrain de l’abbaye bénédictine.

Une vingtaine de jeunes sont venus réfléchir sur la vocation à la vie religieuse, l’appel vocationnel, la congrégation des CSV, son charisme, sa présence au Burkina et dans le monde.

À la suite de cette expérience quelques jeunes ont demandé d’être admis au postulat. Leurs dossiers ont été remis au conseil de la Fondation à qui il appartient maintenant d’y donner suite.

Julien Raiville, c.s.v.
Maître des novices

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , , , ,