Imprimer

Deux Viateurs religieux haïtiens à nos côtés au Canada

Dans Bulletin d'information, Mission, Viateur par Claude Roy c.s.v. le 06/06/2013

QuébecQuébec, pays de mission? Oui, sans aucun doute, le Québec est un pays où l’Évangile doit être proclamé à nouveau. Et c’est notre fierté, en tant que Viateurs, de pouvoir collaborer à son évangélisation en réalisant notre mission d’éducation à la foi et d’animation de communautés chrétiennes.

Puisque la pertinence de la mission viatorienne saute aux yeux, sa continuité est une responsabilité partagée par tous les Viateurs. Si autrefois des confrères sont partis vers le Japon, Taiwan, le Pérou, Haïti et le Burkina Faso, pourquoi aujourd’hui des confrères de ces fondations ne s’engageraient-ils pas dans une aventure missionnaire là où Jésus-Christ doit être annoncé, par exemple au Québec, ou dans d’autres secteurs fragilisés de la province?

Pour cette raison, un projet de poursuite de la mission impliquant la collaboration de Viateurs religieux de nos fondations a été élaboré avant d’être accepté par le Conseil provincial pour ensuite être entériné par le Chapitre provincial. Les fondations, notamment celles d’Haïti et du Burkina Faso, ont été saisies de ce projet.

D’ailleurs, plusieurs congrégations religieuses bien implantées au Québec ont déjà initié de tels projets, et pour certaines depuis 10 ans. La province canadienne de Sainte-Croix ainsi que celle des Rédemptoristes et des Capucins intègrent dans leurs œuvres privilégiées des confrères de l’hémisphère sud (surtout d’Haïti) et/ou d’Asie.

Aujourd’hui, notre projet entre dans une phase de réalisation. J’ai la joie d’informer les lecteurs de ce Bulletin que deux confrères haïtiens, Pierre-Richard Bellande et Évens G. Bellerive, ont répondu généreusement à cet appel.

Avec l’avis positif du Conseil de la fondation d’Haïti, et du consentement du Conseil provincial, je les nomme au Canada dans le cadre de ce projet de poursuite de la mission.

Une première étape s’amorce. Pour nous, Viateurs canadiens, nous avons d’abord à accepter en toute humilité d’accueillir de jeunes et vaillants confrères qui viennent d’un autre pays pour nous épauler dans notre mission.

Pour Pierre-Richard et Évens, ils auront à leur arrivée à relever le défi de l’inculturation dans un pays différent du leur. Une communauté locale sera mise sur pied d’ici la fin de l’été pour les accueillir et pour les accompagner dans leur intégration et ainsi que dans la dernière étape de leurs études en théologie. Ces études vécues dans la culture québécoise est une des conditions gagnantes pour la réalisation de ce projet. Je vous informe aussi de la nomination du P. Lindbergh Mondésir comme directeur de cette communauté dont les autres membres seront nommés sous peu.

Au nom de tous les Viateurs, je remercie bien sincèrement la Fondation et le Conseil d’Haïti pour sa générosité et j’exprime ma gratitude à nos deux jeunes confrères pour leur disponibilité, pour leur audace et pour leur esprit de foi. Je manifeste également ma reconnaissance au P. Mondésir pour son engagement auprès de nos jeunes confrères ainsi qu’au supérieur et au conseil du Burkina Faso pour leur collaboration. Enfin, un vif merci à tous les Viateurs qui ont bien voulu soutenir la réalisation de ce projet.

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés :