Imprimer

Hommage pour 50 ans d’ordination sacerdotale

Dans El Chaski Viatoriano, Pérou, Viateur par Viateurs Canada le 05/05/2015

Hommage du supérieur de la Fondation du Pérou

P. Claudio Chouinard, CSV
Directeur de Fe y Alegría # 69
Cutervo-Cajamarca

Cher Claude,

Claude Chouinard CSVTu te rappelleras certainement l’année 1965, un 10 avril, tu recevais l’ordination sacerdotale, presque quatre ans après tes premiers vœux temporaires et 8 mois après tes vœux perpétuels chez les Clercs de Saint-Viateur dans ton Canada natal. Et comme si cette rapidité dans tes engagements ne suffisait pas, neuf mois après tu arrives au Pérou.

Tu es bien ici dans ton pays! Aussi comme un bon Viateur, fils du Père Querbes, tu as été attentif aux signes des temps, de sorte que tu as intégré à ton statut d’éducateur de la foi ton engagement comme communicateur. Cela t’a amené à être formateur de formateurs, non seulement au Pérou mais dans presque tous les pays de notre grande patrie en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Mais aussi dans ton état d’éducateur, disciple de Jésus de Nazareth, tu as été pasteur et tu as voulu faire de l’Église une communauté de communautés, une Eglise qui marche avec son peuple, l’accompagnant dans leurs joies, mais aussi avec eux tu as travaillé à construire une vie décente pour tous. Ton statut d’éducateur et de communicateur a fait de toi un randonneur, un « viateur » inné.

Au nom de tous les associé(e)s, au nom de tous les Viateurs religieux du Pérou, au nom de toutes les équipes de nos différents projets, de Fe y Alegria 11, des centres en Éducommunication de Collique et de Yungay, reçois nos félicitations et notre appréciation pour tes 50 années en tant que prêtre, en marche avec notre peuple.

Avec affection dans le Seigneur et Saint-Viateur,

David Cuenca Chamorro, CSV
Superior del Perú

En hommage pour les 50 ans de sacerdoce de notre frère, le Père Claudio Chouinard!

Il est né le 2 Novembre 1940 dans une famille chrétienne de quatre enfants. Il deviendra « fils » de notre Collège Bourget de Rigaud, où il est pensionnaire 7 ans. Il a développé ses talents de communicateur dans l’animation du cinéma au collège. Il devient un bon électricien avec un frère des services manuels, le frère Roger Garceau, csv. Il fait ses premiers vœux chez les clercs de Saint-Viateur le 15 août 1961 et les vœux perpétuels le 15 août 1964. Il a été ordonné prêtre le 10 Avril, 1965.

En 1966, il arrive au Pérou en même temps que le frère Raymond Roy. La première année s’écoule à Cerro Alegre et en 1967, il a été nommé professeur de religion et aumônier des petits de l’orphelinat Pérez Araníbar de Lima.

Il restera dans cette mission jusqu’en 1970. Puis il s’engage à l’Office national de la catéchèse, une Commission de la Conférence épiscopale du Pérou. Il fonde l’institution Sono Viso afin de produire et diffuser du matériel éducatif. Les commandes viendront de toute l’Amérique latine. Il participe en même temps à la coordination de l’équipe des communicateurs du Pérou, la CNR.

A cette époque, il vit avec les Pères des Missions étrangères, à proximité de son lieu de travail. En 1972, il déménage au Rimac avec le frère Paul-Emile Graton pour accompagner les deux postulants, Jorge Chavez et Antonio Arbulú. En 1976, il est allé vivre dans notre maison de l’avenue San Felipe à Comas. En 1984, il profite d’une année d’études en communication en France.

En 1986, on le retrouve à Sono Viso du Pérou. En 1988, en raison de désaccords avec la ligne pastorale du nouveau responsable de la Commission catéchétique Sono Viso, il renonce à son poste et s’intègre pleinement à une œuvre de la congrégation, la paroisse « Christ, Fils de Dieu » de Collique, où il sera pasteur pendant 22 ans.

Pendant le “choc économique” des années 90, une grave crise économique au Pérou, il s’est engagé à plein dans l’organisation de cuisines populaires permettant à de nombreuses familles de traverser la crise en nourrissant leurs enfants à bas prix.

Il va aussi initier et développer le programme « Nouvelle image de paroisse », en fait un renouvellement de l’expérience de la communauté avec l’objectif de former une « communauté de communautés pour prier, lire la Parole de Dieu, célébrer et communiquer leur foi ». Ce programme est ensuite instauré dans tout le diocèse. Il construit l’église et le centre de la cinquième Zone de la paroisse.

En 1999, il a assumé la direction du Bureau de l’éducation catholique. Il lance différentes micro-entreprises comme le “Centro Santa Fe” avec ses 40 apprentis, puis une coopérative d’épargne et de crédit « San Viator » où il sera à la direction pendant onze ans. Il continue de soutenir régulièrement les nombreuses cuisines populaires. Il est toujours très proche de son évêque dans son diocèse pour appuyer son animation. Son engagement à l’École de l’évangélisation pour la zone pastorale pendant les étés, est un énorme succès.

En 2006, comme si ses nombreux engagements ne suffisaient, il est choisi comme supérieur de la communauté viatorienne du Pérou pendant trois ans. Une réflexion sur la présence viatorienne dans Collique commence aussi en 2008. Enfin il laisse la responsabilité de pasteur en 2010.

Nous le trouvons en 2012 et 2013 à Huancayo, dans la direction de l’école diocésaine Pie X et il soutient l’administration du diocèse de Mgr Pedro Barreto. Toujours disponible pour les engagements de la communauté viatorienne, il accepte d’aller à Cutervo en janvier 2014 pour diriger le Collège Fe y Alegria 69. Il reste préoccupé par la finition de la construction du Collège et améliorer le rendement scolaire des élèves et du personnel.

Claudio, nous te souhaitons un jubilé de sacerdoce très heureux. Que Dieu te bénisse de nombreuses années encore dans ton dévouement à la construction de son Royaume. Tu nous inspires beaucoup!

Résumé par Benoît Tremblay, csv (inspiré par “Eléments d’une histoire de la Fondation péruvienne” 1960-2010, par Pedro Laur csv)

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , , , , ,