Imprimer

Osons la joie

Dans Bulletin d'information, Qui sommes-nous?, Viateur par Nestor Fils-Aimé c.s.v. le 29/05/2014
Nestor Fils-Aimé, provincial

Nestor Fils-Aimé, c.s.v. sup. provincial

Au moment d’entamer ce ministère de service et d’autorité dans notre communauté viatorienne, j’entends résonner ces paroles du Christ ressuscité à ses disciples : La Paix soit avec vous! Oui, que la Paix et la Joie du Seigneur ressuscité nous habitent tous et toutes.

En me choisissant comme leur pasteur, les Viateurs de la province du Canada ont osé. Ils ont osé écrire une page d’histoire toute nouvelle, une histoire qui sort des sentiers battus et qui traduit l’audace de notre communauté, son ouverture et sa confiance en l’Esprit Saint. Ils ont osé l’aventure, une aventure empreinte d’incertitude, certes, mais qui se révèle une porte ouverte sur l’avenir.

J’ai accepté cet appel en posant un geste de foi dans la ligne de ce que frère François appelle dans son exhortation apostolique « La Joie de l’Évangile », le « dynamisme de la sortie ».

Sortir de soi‐même pour penser à l’ensemble de la communauté, sortir de ses propres projets pour privilégier l’appel à servir ses frères et sœurs dans une dimension plus large et plus englobante.

À l’instar de la  plupart des prophètes que le Seigneur a appelés en vue de leur confier une mission, j’aurais le goût d’exhiber tous mes handicaps, brandir toutes mes béquilles et lui demander : « Seigneur, à quoi as‐tu la tête? ». « Que me veux‐tu? ». « Pourquoi me demandes‐tu cela? ».

Mais je l’entends me redire au fond de moi et pour la communauté viatorienne : « Viens, j’ai besoin de tes bras pour bâtir et pour aimer. Viens j’ai besoin de ta voix pour instruire et consoler ».

Me voici donc, tout tremblant mais confiant dans la grâce de Celui qui nous invite à partir et qui nous dit : « Allez donc! De toutes les nations faites des disciples… Et moi, je suis avec vous tous les jours  jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 19‐20)

Avec Lui, Viateurs, nous osons croire en des jours plus beaux et des lendemains qui chantent.
Avec Lui, nous osons rester debout et prêts à poursuivre la route.
Avec Lui, nous osons sourire et espérer.
Avec Lui, nous osons nous engager à construire une communauté fraternelle et qui vit des valeurs évangéliques.
Avec Lui, nous osons valoriser ce qui se passe de beau, de grand et d’heureux chez nous.
Avec Lui, nous osons dire notre joie de vivre et d’être témoins de son Évangile d’amour.
Avec Lui, nous osons la joie même quand nous pourrions être désemparés et inquiets.
Avec Lui, nous osons être communauté viatorienne :

  • Des hommes et des femmes d’ici au Canada, passionnés de Dieu et de leurs frères et sœurs et qui se dévouent au service de toutes les catégories de personnes dans la société : enfants, jeunes, adultes, pauvres, handicapés, blessés de la vie, etc.
  • Des religieux âgés ou malades qui ont donné le meilleur d’eux‐mêmes avec leur limite et la bonne volonté de leur cœur.
  • Des missionnaires et Viateurs des fondations du Japon, de Taïwan, du Pérou, d’Haïti et du Burkina Faso qui répondent généreusement à l’appel de perpétuer le charisme viatorien.
  • Des pasteurs, catéchistes, éducateurs et éducatrices occupés à actualiser l’évangile et à le traduire dans chacune de nos actions.
  • Des Viateurs qui transpirent la joie et qui présentent au monde un Dieu vivant et qui veut que nous vivions debout.

En prenant les rênes de la province, je veux rendre un hommage du fond du cœur aux membres du conseil provincial sortant qui se sont acquittés d’une tâche qui n’a pas été facile au cours des quatre dernières années. D’abord au pasteur qui a guidé les destinées de notre communauté au cours des huit dernières années :

Claude, merci pour le beau travail que tu as accompli dans un contexte particulièrement difficile pour la communauté. Merci d’avoir été visionnaire et innovateur. Tu as eu la finesse d’esprit de comprendre le poids que représentent les fondations pour l’avenir de la communauté. Tu as introduit un religieux d’une fondation au conseil provincial. Aujourd’hui, voilà ce que cela a donné : un supérieur provincial haïtien, un conseiller haïtien!  Au nom du nouveau conseil provincial, je te souhaite plein de succès dans les projets à venir. Je compterai sur ton expérience et ton  expertise pour faire avancer certains dossiers.

Merci à toi, Benoît, qui as assumé la charge d’assistant‐provincial. Ton passé de missionnaire au Pérou et au Burkina Faso t’a certainement servi en particulier dans la conduite de certains dossiers en Haïti en qualité de répondant de la fondation. Merci pour ce que tu as accompli et pour ta disponibilité à relever de nouveaux défis.

Merci Gérard d’avoir été attentif à la vie de la Congrégation et de t’être assuré d’une bonne gestion du patrimoine commun et du bien‐être de tous les religieux.

Merci Lindbergh pour ta disponibilité et ton sens de la communauté. Merci d’avoir montré beaucoup de dévouement et une grande aptitude à servir ta communauté.

Maintenant que commence une nouvelle histoire, j’aimerais exprimer aux membres du nouveau conseil ma joie de travailler avec eux.

J’attends de toi Gervais, l’expérience du vieux routier. Tu as été tour à tour membre de conseils provinciaux, supérieur provincial, supérieur des missions Saint‐Viateur, vicaire général, missionnaire en Haïti et au Burkina Faso. Ton sens de la communauté et ton bel équilibre m’ont toujours impressionné. En équipe, nous pourrons affronter les immenses défis qui nous attendent. Merci Gervais pour ta disponibilité.

J’attends de toi Pierre, ta vision optimiste et ta grande capacité de gestion. Tu as occupé des postes de gestion très importants comme économe provincial et économe général de la Congrégation. Tu as aidé des institutions viatoriennes à se tenir debout dans des moments de crise aigüe. Nous comptons sur toi pour nous insuffler ce goût de rester debout malgré tout. Merci Pierre pour ta présence.

J’attends de toi Robert, ta sensibilité et ton attention à tout Viateur. Tu es communautaire et tu aimes créer des liens. Ta simplicité nous permettra de défaire des murs et d’ériger des ponts. Nous avons besoin de toi pour consolider nos liens de famille. Merci à toi « frè m ». Je compte sur toi.

J’attends de toi Yvon, la profondeur et la qualité de tout ce que tu entreprends. Travailleur souvent dans l’ombre, tu apportes en tout l’efficacité et la beauté. Tu sauras harmoniser nos projets et apporter un poids sûr aux initiatives de notre conseil. Merci, mon cher Yvon.

Chers Viateurs, Osons la joie…
Oui, sortons de nos tanières et n’ayons pas peur de dire que notre communauté est belle. OUI, NOUS AVONS UNE BELLE COMMUNAUTÉ.
Osons la joie…

Oui, ne nous laissons pas submerger mais levons la tête pour dire au monde que nous sommes des hommes et des femmes qui croient à l’amour, nous sommes ouverts aux défis du monde d’aujourd’hui, nous avons les pieds sur terre et nous suivons Celui qui dit : « Je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. » (Jn 10, 10)

Osons la joie… C’est la puissance de notre avenir.

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , ,