Service de Préparation à la Vie

À partir de la Parole de Dieu et en vivant le partage communautaire, des jeunes forment équipe pour vivre leur vocation d’hommes et de femmes debout, engagés avec les petits et les pauvres.

Le SPV : des horizons aux multiples couleurs

Le SPV : des horizons aux multiples couleurs

Qui se serait douté un jour que le petit noyau du SPV commencé en 1964 sur la rue Stirling à Montréal se retrouverait à rayonner dans une dizaine de pays?

Aujourd’hui, pour suivre le Service de Préparation à la Vie, il faut voir ses publications produites en français, en créole haïtien, en espagnol et en malgache, suivre les nouvelles diffusées dans son Bulletin de liaison, sur son site web spvgeneral.org, sur différentes pages Facebook ou What’s App ou Messenger

De Montréal à Madagascar et… vice versa

De Montréal à Madagascar et… vice versa

Du 23 au 31 octobre, le responsable général du SPV, F. Jean-Marc St-Jacques, CSV, a eu le bonheur de rencontrer les membres des dix équipes SPV du Madagascar.

Ce fut une véritable tournée dans des villes et villages de cette vaste île (superficie de la France et de la Belgique réunies) : Antananarivo, Antsiriribe, Ambotalamy, Antsirabe…

Le SPV malgache regroupe principalement des équipes de jeunes adultes et d’adultes et quelques groupes d’enfants et d’adolescents.

L’identité de la communauté SPV au Pérou

L’identité de la communauté SPV au Pérou

C’est sous ce thème que les cinq communautés SPV du Pérou se sont rencontrées les 2 et 3 août à Chimbote (ville à près de 400 km au nord de Lima, le long de l’océan Pacifique).

Les 35 participants, jeunes et adultes, ont partagé leur expérience de vie et ont cherché à reconnaître ce qui est commun à chaque groupe et ce qui distingue chacune des équipes.

Le responsable général, F. Jean-Marc St-Jacques, CSV, a su rappeler le coeur du SPV : vivre debout et célébrer la vie à la manière des premiers chrétiens (Ac 2,42-47).

La 54e saison des Camps de l’Avenir tire à sa fin

La 54e saison des Camps de l’Avenir tire à sa fin

Les Camps de l’Avenir (lac Ouimet) ont connu une saison très active. Du 23 juin au 2 septembre, les Camps ont affiché complet. S’ajoutent à cela les deux fins de semaines suivantes en septembre.

C’est sous le thème général : « Une vie à cueillir, viens-tu? » que les jeunes et adultes ont cheminé sur ce magnifique domaine du lac Ouimet.

Afrique, une visite chaleureuse

Afrique, une visite chaleureuse

C’est un baume pour notre coeur quand l’inquiétude semble parfois l’emporter sur la joie et l’espérance.

Merci à tous nos frères et soeurs du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire pour leur accueil, leur bonne humeur et leur confiance dans l’avenir.

Nous apprécions leur dévouement au service de la Parole, des jeunes et des pauvres.

Que le Seigneur bénisse leurs communautés.

Vivons debout – SPV

Vivons debout – SPV

Le 19 janvier 1964, quelques jeunes et un éducateur, le frère Léandre Dugal, c.s.v., se donnaient rendez-vous dans le « garage » de la résidence des Viateurs de la rue Stirling,
à Montréal.

Naissait ainsi le Club des jeunes qui deviendra le Service de Préparation à la Vie (SPV). Dès la première rencontre, ces engagés de la vie centraient leur idéal sur celui des premiers chrétiens (Actes des Apôtres 2,42-47).

Ils choisissaient ainsi de placer la fraternité et la communion devant l’individualisme, de croire en un Dieu vivant toujours actif au coeur de sa création plutôt que de marcher au rythme du vent, de s’engager à libérer la vie au lieu de frileusement rester dans les serres chaudes de nos petites vies.

SPV – 19 janvier – Fête de la communion amoureuse

SPV – 19 janvier – Fête de la communion amoureuse

Le 19 janvier, le Service de Préparation à la Vie (SPV) voyait le jour sur la rue Stirling à Montréal. Depuis ce jour, des jeunes et des adultes se retrouvent pour vivre l’idéal des premiers chrétiens (Ac 2,42-47). Notre volonté de VIVRE DEBOUT est toujours aussi affirmée dans cette recherche d’une vie digne de ce nom sur la route du bonheur.

Marcher sur le chemin du bonheur avec les Camps de l’Avenir

Marcher sur le chemin du bonheur avec les Camps de l’Avenir

Vivre aux camps, c’est reconnaître une équipe d’éducatrices et d’éducateurs toujours prêts à servir la vie, à faire confiance aux jeunes, à ouvrir les portes de demain.

C’est côtoyer des femmes et des hommes qui parlent d’un avenir serein pour celles et ceux qui croient en la tendresse de Dieu manifestée dans la joie de la communion, la pratique de la justice, la recherche de la paix.

C’est marcher ensemble au contact de la nature, de la vie fraternelle, du souci du meilleur pour toutes et tous.