Imprimer

Clôture de l’année de la vie consacrée au Burkina Faso

Dans Burkina Faso, Fasoviat, Viateur par Irénée Hien c.s.v. le 17/03/2016

À Yamoussoukro

Le samedi 6 février 2016 a eu lieu le Rassemblement National pour la clôture de l’année de la Vie Consacrée à Yamoussoukro.

Clôture de l’année de la vie religieuse – Yamoussoukro 2016Plus de 1500 religieux, religieuses et personnes consacrées se sont retrouvés en pèlerins à la basilique Notre-Dame de la Paix.

La journée s’est ouverte par une conférence par le Père NDOMBA Mathieu SJ (Professeur de la théologie morale à l’ITCJ) : « Consacrés : comment promouvoir la réconciliation, la justice et la paix dans nos milieux de vie? ».

Puis le nonce apostolique, Mgr Joseph Spiteria a présidé une Eucharistie participante et vibrante avec les autres évêques et les centaines de prêtres dans le grand vaisseau de pierre et de verre. Enfin, les participants se sont dispersés pour un pique-nique qui a été aussi l’occasion de retrouvailles.

Rappelons-nous que cette vie de témoignage à été initiée le 30 novembre 2014, lors de la messe présidée dans la basilique Saint-Pierre. Le Pape François a exhorté les personnes consacrées à être des hommes et des femmes de la rencontre, à être « gardiens de l’étonnement et à vivre la joie de la gratitude si bien que là où il y a des religieux, il y a de la joie ».1

Toutes les formes de vie consacrée, chacune selon ses caractéristiques, sont appelées à être en état permanent de mission : « en partageant les joies et les espérances, les tristesses et les angoisses des hommes d’aujourd’hui, surtout des pauvres et de tous ceux qui souffrent »2, a répété le Saint-Père, reprenant les termes de Gaudium et Spes, l’une des constitutions du Concile Vatican II.

Le fondement commun dans la variété des formes! Cette journée de rencontre a fait altérer des veillées de prière et des moments d’approfondissement de la spécificité de chaque forme, «  avec un regard prophétique vers l’avenir ».3

L’objectif de cette rencontre est de mieux connaître la grande mosaïque de la vie consacrée, de vivre la communion en redécouvrant l’unique appel dans la variété de ses formes (Ordo Virginum, vie monastique, instituts apostoliques, instituts séculiers, nouveaux instituts et nouvelles formes de vie consacrée), de commencer ensemble le chemin en ce grand Jubilé de la miséricorde qui remet une fois de plus à tous les consacrés, le mandat spécifique de sa vocation d’être des visages de la miséricorde du Père, des témoins et des constructeurs d’une fraternité vécue avec authenticité.

Un enfant, comme beaucoup, mais unique, « nous a apporté la miséricorde et la tendresse de Dieu ».4 C’est Jésus, le visage de la Miséricorde du Père, la nouveauté et l’accomplissement, a déclaré le Pape, qui « se présente à nous comme la surprise pérenne de Dieu ».5 Les consacrés donc, sont appelés à être des hommes et des femmes de la rencontre, un signe concret et prophétique de la proximité de Dieu de toujours prier et agir comme des témoins privilégiés de l’amour miséricordieux du Seigneur.

À Banfora

On se souvient, le 30 novembre 2014, le Pape François lançait l’ouverture de l’année jubilaire de la vie consacrée. Au niveau national et dans chaque diocèse, c’est avec joie et grand engouement que les personnes consacrées ont vécu cette année.

Conférences sur des thèmes intéressants tels « vie consacrée et engagement apostolique », retrouvailles, jeux d’invisibilité et célébrations eucharistiques, sont les principales activités qui ont jalonné ce jubilé au niveau du diocèse de Banfora. Si l’ouverture de cette année sainte a eu lieu à la paroisse Saint-Viateur, la clôture a été marquée à la paroisse cathédrale Saint Pierre de Banfora le 24 janvier 2016.

Cette clôture a consisté pour l’essentiel en la célébration d’une messe d’action de grâce à Dieu pour le don de la vie consacrée à son Eglise, messe présidée par l’ordinaire du diocèse, Mgr Lucas Kalifa Sanou. Après la messe, la fraternité entre consacrés et « vocandis » s’est encore exprimée autour d’un repas. Ce moment a été l’occasion pour chaque communauté locale de dévoiler la communauté pour laquelle elle a prié intensément ou à laquelle elle a fait des cadeaux de façon secrète.

Ce fut aussi l’occasion pour l’union des religieux et religieuses (UDR) de féliciter les jubilaires et les consacrés ayant vécu un événement particulier (vœu, ordination) en cette année. Les portes de l’année de la vie consacrée sont désormais closes, à nous de travailler pour que ses fruits demeurent.

Vous aimerez peut-être lire :

  1. Le pape François sur les vocations, a la Une, Journée mondiale de prière pour les vocations, Vie de l’Eglise, Vocations, le 7 mai 2014.
  2. Vatican II, Gaudium et Spes, constitution pastorale sur l’Eglise et le monde de ce temps, avant-propos, no: 1.
  3. Mgr Marcellin Yao KOUADIO, homélie de la journée de la clôture de la vie consacrée à la Basilique Notre Dame de la Paix Yamoussoukro, 6 Février 2016.
  4. Pape François, homélie de la messe de la fin de la vie consacrée à Rome, le 2 Février 2016.
  5. Ibidem.

Mots-clés : , , , , , , , ,