Imprimer

Le SPV au Pérou

Dans El Chaski Viatoriano, Pérou, Viateur par Noemí Depaz Pérez le 11/11/2015

« Ensemble nous construisons la communauté »

Les 3 et 4 Octobre 2015, a eu lieu au Centre San Viator Collique un événement qui est d’une grande importance. Une première réunion constitutive du Service de Préparation à la Vie – SPV pour le Pérou – a eu lieu. Les jeunes et adultes présents venaient des régions de Cajamarca (Cutervo), Ancash (Yungay et Chimbote) et Lima (Collique, Centre San Viator, Comas).
Cette réunion intitulée « Ensemble, nous construisons la communauté », a fourni la base et des directives pour consolider l’accompagnement de la jeunesse dans l’étape importante de son orientation de vie. Les Viateurs et la congrégation du Verbe Incarné ont participé à cette création. Je pense qu’il est important de partager le rapport de cette réunion.
Benito Tremblay, c.s.v.

Il est important de rappeler que le SPV fut fondé en 1964-1965 à Montréal, Québec. Le Club des Jeunes devient le Service de Préparation à la Vie (SPV). Il se définit alors comme « une organisation de jeunes qualifiés qui se rencontrent pour échanger sur le problème sérieux de leur vie en regard des activités courantes d’un étudiant engagé. »

Déjà,ses objectifs sont ceux de la première communauté chrétienne (Ac 2,42-47). Actuellement on retrouve une centaine d’équipe dans huit pays, dont Haïti, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso où les Viateurs travaillent en éducation (voir 50e du Service de Préparation à la Vie).

Première assemblée – Lima, 3-4 octobre 2015

Assemblée SPV - Pérou« Les 03 et 04 Octobre, la première rencontre nationale constitutive du SPV-Pérou a eu lieu, avec la participation des coordinnateurs et des membres des équipes en provenance des régions de Cajamarca (Cutervo), Ancash (Yungay et Chimbote) et Lima (Collique, Centre Saint-Viateur, Comas).

Cette réunion intitulée « Ensemble, nous construisons la communauté », a utilisé la méthodologie du Voir, Juger et Agir.

Concernant le Voir, un regard a été fixé sur la mémoire du pays au cours des 30 dernières années; dans le Juger, nous avons analysé les défis et actes pouvant aboutir à la construction de lignes d’orientation de la communauté SPV. Ce document reflète les accords conclus par l’Assemblée SPV­PÉROU.

La mémoire comme « responsabilité civique »

Au cours de la première journée (3 Octobre) et grâce à l’accompagnement de Miluska Rojas, coordinatrice du Mouvement Citoyens « Pour que cela ne se Répète pas ­ PQNSR », un regard sur notre pays a été fait, en mettant le focus sur l’année 1980, année du début de la violence politique au Pérou, qui a duré environ 20 ans et où les groupes terroristes du Sentier lumineux (SL) et le Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru (MRTA) se sont affrontés avec la police et les forces armées de l’État péruvien, laissant environ soixante-dix mille morts ou disparus, surtout chez les personnes des communautés paysannes et autochtones, y compris les femmes et les enfants.

Comme femmes et hommes nous sommes conscients de la responsabilité civique et des graves conséquences qui restent du conflit armé des années 1980 à 2000, la plus sanglante de toute notre histoire républicaine. Le conflit s’est étendu sur une grande partie du territoire national, et il y a des fractures et des problèmes nationaux qui n’ont jamais été résolus, tels que la discrimination entre les hommes et les femmes, entre autres.

L’héritage qu’a laissé la « Commission Vérité et Réconciliation » (TRC) dans le rapport final publié le 28 Août 2003, nous aide à éclairer et connaître la vérité au sujet de la violence au Pérou au cours de ces 20 ans; mais aussi il aide à garder vivante la mémoire, surtout pour que ne se répète pas ces actes de violence au Pérou.

Précisément dans un souci de maintien de la mémoire et tenant compte du fait que la vie de tous nous préoccupe, la fin de la journée de samedi, nous avons choisi certaines lignes directrices qui marqueraient le dynamisme du SPV-Pérou. Ces lignes ont été approfondies durant la deuxième journée.

Deuxième jour (agir)

Le 4 Octobre, cette Assemblée des SPV-Pérou a été menée vers la Fondation proprement dite du mouvement en jetant les bases solides en vue d’établir et de promouvoir la vie des communautés SPV.

Définition du SPV-Pérou

Le SPV-Pérou est une Communauté fraternelle, œcuménique, inspirée par la première communauté chrétienne (Ac 2,42-47) avec un sens critique à la lumière de l’Évangile, avec des perspectives de croissance et de discernement individuel et social, grâce à l’action – réflexion – action, et le souci de promouvoir la justice et la dignité pour tous.

Le Jour anniversaire de la Fondation sera le 4 Octobre 2015 (Jour de la Saint-François d’Assise).

Les membres : une communauté intergénérationnelle, jeunes et aînés peuvent s’y intégrer, mais nous commencerons de préférence, avec des jeunes étudiants d’instituts supérieurs et d’universités.

Niveau organisationnel

Nous partons d’un modèle de base et simple d’organisation pour lancer ce projet :

  • Localement – Chaque communauté a la liberté de s’organiser comme elle l’entend, mais nécessairement il est exigé d’avoir une personne qui exerce la coordination et représente officiellement la communauté devant d’autres SPV ou d’autres organisations.
  • Au niveau national – Le principal organe de décision est l’Assemblée Nationale du SPV-Pérou constituée par l’ensemble des coordinateurs. Il n’a pas encore un corps de leadership national, mais à ce stade précoce, une personne agissant en tant que Coordinateur SPV-Pérou, de manière transitoire, se chargera de la gestion jusqu’à ce que la gestion nationale soit clairement définie.
  • Conseils et soutien – Les congrégations religieuses des Clercs de Saint-Viateur (CSV), les Sœurs de la Charité du Verbe incarné (CCVI) et le Centre pour Educommunication San Viator assument le rôle d’orientation, de formation et de soutien des communautés naissantes SPV.

2016 sera une année de mise en forme et le renforcement des collectivités SPV-PÉROU ainsi que la mise en place d’un modèle organisationnel qui dynamise ce cheminement.

Approches et thématiques 2016

Le SPV-Pérou, aura deux approches principales : la Spiritualité comprise comme une expérience personnelle intérieure qui donne un sens à la vie en communion avec les autres; et le Projet de vie, défini simplement comme la voie libre et consciente à suivre pour le développement de la personnalité.

Pour la réflexion, l’étude et le travail en 2016 il a été décidé quatre lignes thématiques principales, qui font partie de l’itinéraire prévu pour chaque communauté SPV.

La promotion et l’éducation à la citoyenneté

  • Mémoire et réconciliation
  • La participation citoyenne
  • Droits de l’homme

L’identité et le multiculturalisme

  • Surmonter la discrimination
  • Mettre en valeur les cultures et traditions autochtones
  • Dialoguer au niveau intergénérationnel

Le bien-vivre

  • Coexistence harmonieuse entre les personnes
  • Prendre soin de la nature

L’équité entre les genres

  • Promouvoir l’égalité femmes-­hommes
  • L’autonomisation des femmes
  • La « masculinité »

Notre plan de travail

Un plan de travail global a été établi avec trois objectifs stratégiques pour guider les communautés SPV-Pérou.

  • Objectifs :
    • Renforcement : accompagner et consolider les communautés naissantes SPV-Pérou.
    • Articulation : établir un niveau de communication et de coordination local et national.
    • Formation : promouvoir des espaces de formation personnelle pour les membres du SPV.
  • Activités :
    • Coordonner le système d’accompagnement des congrégations CSV, CCVI et Centre Éducommunication San Viator
    • La coordination locale et nationale pour dynamiser le SPV
    • Le développement de réunions locales, nationales et internationales
    • La communication et l’interactivité dans l’espace web du SPV
    • Organiser des événements-rencontres
    • Des ateliers de formation
    • Des retraites
    • Produire du matériel de formation et l’échanger
    • Favoriser les échanges (bénévoles) de membres du SPV

Noemi Depaz Pérez,
coordinatrice de l’équipe nationale.
Lima, 15 octobre 2015

Vous aimerez peut-être lire :

Mots-clés : , , , , , , , , ,